Peuples libres, Europe libre

Nous ne voulons pas d’une Europe déracinée dont le fantasme serait de nous conduire au modèle totalitaire chinois, mariant contrôle social, endoctrinement idéologique et matérialisme économique.

Le 12 décembre 2023

Appel solennel, transpartisan et populaire, pour la sauvegarde des libertés et de notre modèle social.

DES PEUPLES LIBRES DANS UNE EUROPE LIBRE !

L’Union européenne nous avait promis monts et merveilles. Elle s’était donné pour mission d’assurer la paix, la prospérité, l’amitié entre les peuples, et une vie commune paisible sur notre continent. Trente ans après le vote du Traité de Maastricht, aucune de ces promesses n’a été tenue.

La lâcheté ou l’incompétence de nos gouvernants ont conduit l’Europe et la France au cœur d’une crise aux multiples facettes, et d’une gravité sans précédent. La guerre, après avoir impliqué nos pays dans le conflit des Balkans entre 1991 et 2001, est de nouveau à nos portes. La France est engagée dans le conflit russo-ukrainien sans que les Français aient été consultés, pas même par l’intermédiaire du Parlement. La crise économique et l’inflation déstabilisent nos familles et nos entreprises. L’émergence d’une nouvelle force internationale (la croissance des BRICS) menace gravement notre indépendance économique. L’Islam conquérant s’installe dans les pays européens, sans que les pouvoirs publics lui résistent vraiment. Les atteintes à la dignité humaine (atteintes au respect de la vie, propagande « woke ») deviennent la règle, et l’occasion pour l’Union européenne de s’occuper de sujets qui ne la regardent pas. Enfin, et ce n’est pas le moins grave, la Commission de Bruxelles a initié une série de projets dont les premières victimes seront nos libertés fondamentales.

Ce tableau noir d’une Union européenne hors sol, coupée de ses racines, ne doit pas nous conduire à la résignation. D’autres peuples européens résistent. Une autre Union européenne est non seulement possible, mais nécessaire. Elle finira par voir le jour. En attendant, notre devoir est d’organiser la résistance à ces projets qui nous menacent. 

 

L’Union européenne veut détruire notre modèle social. Elle considère que tout doit être sacrifié à la prospérité financière. A l’inverse, nous voulons conserver – en les rendant plus justes et plus responsables – notre assurance maladie, nos retraites, notre assurance chômage, notre système d’aide aux familles, nos services publics, et notre mode de dialogue social. Nous considérons que tout cela constitue notre manière de vivre en société, d’assurer – même imparfaitement – notre cohésion, et d’accomplir nos devoirs de partage. Nous voulons que la logique des relations humaines l’emporte sur la logique de marché.

 

Par ailleurs, de nombreux projets de l’Union européenne menacent nos libertés : la suppression de l’argent liquide et la mise en place de l’euro électronique, l’installation des pass sanitaire et énergétique européens, la censure de nos moyens d’expression, l’installation d’une identité numérique européenne, et d’autres encore. Tout ceci est incompatible avec les droits et les aspirations des Français. 

 

C’est pourquoi la priorité du prochain mandat parlementaire européen consiste à empêcher la Commission de Bruxelles de nuire à la survie de nos nations. Et à considérer comme absolument prioritaire la protection de nos libertés et de notre modèle social. Dans la situation où nous sommes, tout autre discours politique est inutile.

 

La campagne pour les prochaines élections européennes est lancée. Elle doit être l’occasion de montrer aux Français qu’une voie d’espoir existe, et que la mobilisation massive du peuple français est Indispensable. Elle doit faire entendre aux dirigeants français et européens que nous voulons un autre avenir que celui qu’ils nous préparent : des peuples libres dans une Europe libre. Ainsi invitons-nous tous les Français à s’associer à cet appel en le cosignant aussi sur peupleslibres-europelibre.fr

  • Vous non plus, vous ne voulez pas que Bruxelles limite encore nos libertés ?
  • Vous non plus, vous ne voulez pas que Bruxelles détruise les liens sociaux entre les Français ?
  • Vous non plus, vous ne voulez pas d’un euro numérique, nouvelle étape vers le contrôle social à la chinoise ?
  • Alors rejoignez le mouvement.
  • Signez ici.
  • Organisons-nous et profitons de la campagne européenne pour forcer les politiciens et les partis à prendre position !

Signez l'appel :

2789
sur 10,000
Raymond Noel M.
20/04/24
xavier B.
20/04/24
Gildas d.
19/04/24

Courriel

*
Veuillez saisir votre courriel

Prénom

*
Veuillez entrer votre prénom

Nom de famille

*
Veuillez saisir votre nom de famille

Adresse

*

Ville

*

Code postal

*

Pays

Numéro de portable

*
Merci d'avoir agi !

Add Your Heading Text Here

Scroll to Top